• Pensée du samedi 16 janvier 2016.






    Pensée du samedi 16 janvier 2016.

    "« Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. La terre était informe et vide ; il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. » Que signifient ces premières lignes du livre de la Genèse ? Comme l’indiquent les mots « informe », « vide », « ténèbres », « abîme », l’univers d’avant la création était un espace inorganisé et obscur. Mais au-dessus de ce chaos planait l’esprit de Dieu. L’eau représente la matière cosmique originelle que l’esprit de Dieu, le feu primordial, a pénétrée pour la fertiliser. Contrairement à ce que l’on croit généralement, ce n’est pas l’élément terre qui exprime et manifeste le mieux les propriétés et les qualités de la matière : c’est l’eau, avec sa réceptivité, son adaptabilité, sa malléabilité.
    L’eau est donc le symbole de la matière première qui a reçu les germes fertilisateurs de l’esprit. En fécondant la matière, l’esprit travaille sur elle, et au fur et à mesure qu’apparaissent de nouvelles créations il découvre ses pouvoirs, il parvient à se connaître. Alors, si vous me demandez pourquoi Dieu a créé l’univers, je vous répondrai :… pour Se connaître. La Kabbale enseigne que Dieu veut Se connaître à travers son reflet, et elle représente justement cette idée par une étendue d’eau où se reflète son visage."

    Omraam Mikhaël Aïvanhov





  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :